Histoire du parc La Fontaine

Au parc Lafontaine par Pierre Petel, Office national du film du Canada

 

1845

À l’origine, le terrain qu’occupe aujourd’hui le parc était partie intégrante de la ferme de M. James Logan. En 1845, M. Logan décide de céder ses terrains au gouvernement du Canada pour en faire un terrain d’exercices militaires pour les soldats britanniques. Cette utilisation dure 40 ans. Dans les années qui suivent, les politiciens réalisent que la Ville de Montréal manque d’espaces verts et que les grands espaces commencent à se faire rares. C’est dans cet esprit qu’ils entreprennent de faire de l’ancien terrain militaire un parc public.

 

1874

La Ville de Montréal loue alors la ferme Logan pour créer un parc inauguré en 1874, sous le nom de parc Logan. Ces travaux ont été réalisés au cours de la période d’aménagement des grands parcs naturels de la Ville, comme le parc du Mont-Royal et l’île Sainte-Hélène.

 

1889

L’année 1889 marque les premiers travaux de terrassement de la partie est : on plante des arbres; les serres du square Viger sont déménagées au parc. C’est là que seront produites, jusqu’en 1952, toutes les fleurs qui orneront la ville.

 

1890

Une maison est construite pour le gardien du parc; pendant 60 ans, elle est habitée par le surintendant des parcs de la Ville, M. Bernadet, et sa famille.

 

1897

Des travaux de nivellement dans la partie ouest permettent la tenue de manœuvres militaires à l’occasion du jubilé de la reine Victoria.

 

1900

La Ville creuse deux bassins, de niveaux différents, au centre du parc; ils sont séparés par une cascade au-dessus de laquelle l’architecte et paysagiste français Clovis Degrelle aménage un pont.

 

1901

Le parc Logan est rebaptisé parc La Fontaine en hommage au premier ministre Louis-Hippolyte La Fontaine. L’inauguration se fait lors de la parade de la Saint-Jean-Baptiste en 1901.

 

1904

La Ville exproprie les résidences de l’îlot est du parc et, cinq ans plus tard, le gouvernement fédéral fait don de la quasi-totalité de la section ouest.

 

1920

Inauguration du monument comémoratif à Dollard-des-Ormeaux, d’abord situé au nord-est de l’étang.

 

1929

La fontaine lumineuse (que l’on doit à Léon Trépanier et à la commandite de Westinghouse) est aménagée dans le bassin nord et le monument en l’honneur de Louis-Hippolyte La Fontaine est érigé.

 

1950

Sous la direction de Claude Robillard, directeur du Service municipal des parcs, le parc La Fontaine est complètement réaménagé. C’est le début de la construction du chalet-restaurant (le précédent avait été détruit par le feu en 1944¹) selon les plans de l’architecte Donat Beaupré. Le nouvel édifice fait partie d’un plan d’ensemble comprenant un pavillon central, une conque pour concerts symphoniques, un amphithéâtre d’une capacité de 4000 sièges, un nouveau pont et une modification des deux étangs. Les serres, la maison du gardien, la cascade et le pont Grenelle sont démolis.

 

1951

Le chalet-restaurant est inauguré par Camilien Houde, maire de Montréal, en 1951.

 

1956

Le théâtre de Verdure est inauguré le 8 juillet 1956. C’est encore une fois Claude Robillard qui a l’idée de bâtir en plein air une scène de spectacle inspirée des amphithéâtres antiques. En 1965, sous la direction de Germaine Dugas, le théâtre devient une boîte à chanson où se produisent, entre autres, Clémence Desrochers, Raymond Lévesque, Pauline Julien et Yvon Deschamps. Depuis plus de 50 ans, le théâtre de Verdure propose, dans un cadre champêtre, une programmation culturelle gratuite et des plus diversifiées.

 

1957

Le Jardin des merveilles est inauguré le 5 juillet 1957. Avec ses constructions inspirées de fables et de contes, ses animaux de la ferme et d’autres, plus exotiques, ainsi qu’avec les prouesses de ses otaries, le Jardin marquera la mémoire de plusieurs Montréalais. Pour faire place au jardin, le monument à Dollard-des-Ormeaux a dû être déplacé vers son emplacement actuel. Procurez-vous l’album souvenir du Jardin des merveilles!

 

1989

Le Jardin des merveilles est démantelé en 1989. Certains animaux sont relocalisés au parc Angrignon et d’autres au Zoo de Granby, dont Toutoune, une éléphante maintenant âgée de plus de 30 ans.

 

1990

Des travaux d’embellissement sont amorcés dans le parc : une nouvelle allée conduit le visiteur à un belvédère au-dessus de l’étang supérieur, tandis qu’un second belvédère, où l’on retrouve les œuvres de Michel Goulet, domine l’étang inférieur dans l’axe de la rue Roy. Les statues de Charles de Gaulle et de Félix Leclerc sont installées.

 

1992

Le parc devient entièrement la propriété légale de la Ville de Montréal.

 

2008

Fermeture du chalet-restaurant, exploité jusqu’alors par les employés de la Ville de Montréal.

 

2010

L’arrondissement désigne Espace La Fontaine pour exploiter et animer le chalet-restaurant afin d’en faire un nouveau pôle d’attraction dans Le Plateau-Mont-Royal.

François P. Émond de la firme d’architecture ÉKM développe un concept d’aménagement dans le chalet-restaurant, où trois espaces distincts co-habitent : espace affaires, espace bistro et espace lounge.

 

8 juin 2011

Inauguration du café culturel Espace La Fontaine par le maire de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal, monsieur Luc Ferrandez.

 
histoire

 

Sources :

  • Le petit Journal, 22 septembre 1946
  • Le Centre d’histoire de Montréal
  • Héritage Montréal
  • Dossier d’archives de la Ville de Montréal
  • Société d’histoire et de généalogie du Plateau-Mont-Royal

Photographie : Archives BAnQ
 


 

livre

Le petit album souvenir du Jardin des merveilles
Pour les nostalgiques ou pour découvrir une tranche d’histoire du parc La Fontaine. En vente à Espace La Fontaine au coût de 10 $. Plus de détails ici